Nagi... voilà Nagi !
2 saisons qui s’emboîtent parfaitement tout est parfait rien à redire un animé comme on aimerait en voir plus souvent
RAS
4.5Note finale
Avis des lecteurs 0 Avis

Le meilleur animé de loin des saisons d’automne et hiver ! (oui bien devant kill la kill sans aucun problème, il n’y a pas que wakanim dans la vie ^^)

Lors de son annonce je l’avais mis dans les ‘pourquoi pas’ le trailer était très jolie mais le pitch n’était pas transcendant, c’était encore assez flou. Et dès le premier épisode la sauce a pris !

C’est le genre d’animé qui peut vous faire venir la larmichette facilement, il n’est pas aussi triste qu’un Ano Hana mais il y a en tout cas dans chaque épisode une mélancolie bien présente qui donne le ton de l’animé et j’ai vraiment aimé ça.

Pour le pitch : 4 collégien Chisaki, Kaname, Hikari et Manaka se retrouvent obligés de rejoindre un collège sur la terre ferme. En effet à l’origine l’humanité vivait sous l’eau mais certains ayant choisit de s’installer sur la terre ferme perdirent leur capacité de respirer sous l’eau. N’ayant plus assez d’élève pour tenir leur école ouverte les quartes collégiens vivant sous la mer se voient contrains de rejoindre l’école sur la terre. Mais cela ne va pas être facile, une certaine animosité existe entre les deux peuples, mais Manaka va faire la rencontre d’un autre élève Tsumugu et tombé sous son charme…

On est donc dans une histoire de sentiments et de triangle amoureux (voir plus ^^), et d’acceptation de l’autre et de ses différences. Tout n’est pas centré sur un personnage chaque personnage a son importance et c’est plutôt agréable. Les craintes que j’ai eu vers la fin de l’animé ne se sont pas réalisés, j’avais un peu peur qu’on avance jamais sur les relations de chacun et qu’on tourne autour du pot encore et encore pour ne se consacrer qu’à Hikari .
Pendant un moment on avait vraiment l’impression que l’auteur ne voulait rien résoudre et au bout d’un moment faire tenir en longueur c’est un peu too much. Mais heureusement ce sentiment n’est pas resté longtemps et dans les derniers épisodes on avance dans l’histoire de chaque personnage et tant mieux !

Niveau design c’est beau, les villages terrestres et sous marins sont vraiment bien retranscrit, l’ambiance est là c’est plaisant à regarder. Les personnages aussi sont bien trouvé, même si le personnage de Manaka est pour moi, vraiment insupportable. Heureusement elle est moins présente pendant la seconde partie de l’animé ^^. On s’entiche assez facilement de tous les personnages secondaires et de leurs histoires respectifs.

A ce propos J’ai beaucoup aimé le passage de la saison d’automne à celle d’hiver, avec une trame importante qui tenait vraiment en allène et surtout une reprise vraiment bien pensé (je ne veux pas spoiler donc je n’en dirais pas plus) mais j’ai presque eu l’impression de commencer une nouvelle série tout en gardant la trame et la puissance des premier épisodes

C’est vraiment un animé que je recommande chaudement, c’est beau, il fait passer des émotions, l’histoire est bien tenu tout le long de l’animé, il y a une grande diversité de personnages qui doit résoudre ses craintes et ses problèmes.
A chaque fin d’épisode on a envie de voir le prochain bref ça fait super bien le boulot Nagi no Asukara est assurément un animé qui comptera pour moi et dont j’aurai de très bon souvenir.

J’espère sincèrement qu’il n’y aura pas de saison 2 (le dernier épisode est un peu flou de ce coté là) car l’animé se termine très bien comme ça et en faire une suite pourrait être casse gueule ça serait dommage de gâcher une telle oeuvre.

Niveau génériques ils sont tous de qualités, visuellement comme au niveau de la musique pas de fausse note pour le coup !

PS : désolé pour le titre de la chronique seul les gens traumatisés par les séries françaises des années 80 comprendront ^^