Samidare, le marteau et la fosse
Étonnant Tout y est, un mixte entre le shonen et le seinen vraiment bien orchestré
un tome en trop peu être
4.5Note finale
Avis des lecteurs 0 Avis

Certain le classe dans les shonen d’autre dans les seinen mais j’ai envie dire on s’en fou il faut surtout le classer dans la catégorie ‘A lire absolument !’

Alors Samidare c’est quoi ? C’est l’histoire d’un gigantesque marteau qui flotte au dessus de la terre et qui s’apprête à l’exploser en milles morceau… Un lézard doué de parole, chevalier de surcroît, se présente chez Amamiya Yuhi, un étudiant introverti. Celui-ci lui propose de trouver la princesse Samdiare pour sauver le monde ! Cette même ‘princesse’, se révélera être sa voisine, qui souhaite protéger le monde à sa manière : en le détruisant elle même…

Alors déjà il ne fait que 10 tome, mine de rien face à certains titres à rallonge, ça fait plaisir de voir un titre efficace avec un début et une fin.
Le premier tome ne m’avait pas totalement enchanté, j’ai eu du mal à cerner le manga, à savoir vers quoi il allait nous amener, et puis on se prends au jeu très facilement.

samidare1-1024x276

Dans samidare on oscille avec de l’humour (et des bons mots), au drame qui mène au larme, tout ça enrobés avec des personnages attachant et tous autant charismatique les un que les autres. Le tout servit par une histoire au petit oignon, ça serait vraiment bête de passer à coté.

Les combats sont bien amené, et contrairement à certains mangas de baston, que je trouve trop fouillis (on ne comprends rien à l’action), là c’est limpide claire et efficace. Les personnages sont terriblement attachant, même ceux qu’on détestait au départ on arrive petit à petit à les apprécier, voir même à les trouver sacrément cool !

Le petit bémol pour moi : le dernier tome ! Sur le papier je ne peux qu’approuver l’auteur, qui nous fournit presque un tome ‘bonus’ pour savoir ce que les héros sont devenus, j’aime bien cette initiative ça manque souvent je trouve. Mais par contre la fin est un peu moins épique que le reste du manga et du coup on a un léger goût amer. J’aurais préféré avoir une petite touche dramatique au vue de ce qu’on a pu vivre dans les différents tomes.

Il n’empêche que j’ai dévoré le manga, un vrai bon mélange d’humour, de drame, de moment épique, d’une histoire bien rodé c’est vraiment un must have dans toute bibliothèque qui se respecte ! Un conseil, ne vous attachez pas trop à tous les personnages…

En bonus, un gros coup de coeur pour le tome 6 où j’ai du contenir quelques larmichettes dans le bus, ce tome 6 a vraiment tout pour lui, c’est rare que je me souvienne d’un tome en particulier mais là il m’a pris les tripes !