La semaine dernière, comme vous avez pu le voir, il n’y a pas eu d’article sur le blog, ce n’était pas une grève du personnel d’innuko, non non, je n’ai juste pas pu préparer le weekend comme je voulais les articles et la semaine étant plutôt busy j’ai donc limité mon quota au néant  !

Mais cette semaine on reprends le rythme et on va parler aujourd’hui de pocket wifi ! Un truc que vous allez surement détester !

Pourquoi le détester ? Car grâce à un petit boitier je vais pouvoir être connecté 24/24 avec vous, partout dans le japon. Et par conséquent vous inonder de photo et de vidéos.

Le principe n’est pas bien compliqué, des opérateurs vous permettent de louer à la journée (avec des tarifs dégressifs suivant le nombre de jour que vous le louer) un petit appareil de la taille d’un smartphone environ.

Celui-ci fait office de ‘borne wifi’ portable qui vous suit dans tout vos déplacements ! Il existe plusieurs offres avec des débits divers et variés, suivant les opérateurs, pour ma part j’ai pris une offre ‘illimité en data’ c’est à dire que je pourrais envoyer tout ce que je veux sans voir la vitesse de connexion diminuée (on ne paye pas le surplus de consommation mais la vitesse de connexion diminue si on souscris une offre plus petite). Et niveau débit je serais au niveau de la 4G+ ! A première vue de ce que j’ai pu lire ça marche vraiment très bien un peu partout dans le japon.

au_wifi_walker

Alors pourquoi ce prendre ce genre de boitier ?

Et bien il y a plusieurs avantages, le tout premier c’est surement google map ! Plus moyen de se perdre (enfin si, j’ai confiance en les moins doués d’entre nous !). C’est quand même rassurant de partir avec un accès à google map, dans un pays avec une langue totalement différente, et surtout un système de numérotation de rue assez aléatoire. Pour la petite anecdote, au Japon les numéros de rue ne se suivent pas comme en France, la bas le numéro 44 peut être au début de la rue et le numéro 2 en plein milieu, car le numéro correspond à l’année de construction de l’immeuble. En gros le numéro 1 sera l’immeuble le plus anciens de la rue, vous comprenez le coté pratique pour s’y retrouver, c’est pas gagné !

Autre avantage, pour ceux qui voudraient communiquer de temps en temps avec la France, vous pouvez utiliser skype viber and co sans vous soucier de votre abonnement téléphonique et des surplus de coûts que ça peut engager.

Pour les blogueurs et les maniaques des réseaux sociaux ça permet de partager son voyage avec ses amis, encore plus quand comme moi on part tout seul pendant 5 semaines. Pas besoin d’attendre d’avoir le wifi à l’hotel le soir on peut partager rapidement ses photos ou juste crier au secours si vous ne savez vraiment pas utiliser googlemap.

Ca permet aussi d’avoir accès à des applications pratiques, comme hyperdia pour avoir les horaires de train et improviser ses déplacements facilement.

Est ce obligatoire pour passer un bon voyage ?

Bien sur que non, déjà certaines personnes aiment voyager en étant totalement déconnectées, et je le comprends tout à fait (ce n’est clairement pas mon cas) et suivant où vous vous balader une bonne cartovile de tokyo suffira amplement pour vous débrouiller !

De plus pour ceux qui souhaiteraient louer un appartement via airbnb, il faut savoir que la plus part des locations proposent un ‘pocketwifi’ en bonus, du coup pas besoin d’en louer un, vu qu’il sera compris dans le prix de votre location ! Par exemple dans les deux appartements que j’ai loué pendant mon voyage (un à Fukuoka et l’autre à Tokyo), et bien j’ai à disponibilité un pocket wifi maison gratuit !

Et techniquement ça donne quoi ?

Et bien l’avantage c’est qu’on peut appairer (le fait de se connecter virtuellement)  plusieurs devices en même temps. Concrètement,  si vous êtes en couple par exemple, on peut très bien connecter vos deux téléphones portables ainsi qu’une tablette simultanément. La plus part acceptent 10 appareils connectés simultanément, mais après encore une fois ça dépend de l’offre que vous choisissez.

La plus part des pocket wifi se mettent en veille lorsqu’ils ne sont plus utilisés pour sauvegarder la batterie, en moyenne (mais ça change suivant l’offre que vous prenez), pour ma part le miens peut tenir entre 9h et 12 h en continue.

Niveau prix il y a à boire et à manger suivant l’offre que vous choisissez, pour ma part ça m’a couté 150 euros environs pour un mois, ce qui me fait une location à 5 euros par jours. Il y a des forfaits moins chers à vous de faire votre petit calcul. C’est un budget certes mais bon ça me parait pas totalement déconnant.

Pour le récupérer il y a plusieurs solutions : vous pouvez l’avoir à disposition à votre arrivée à l’aéroport en allant le chercher dans un comptoir spécifique, ou bien vous  le faire envoyer à votre hôtel par exemple. Et pour le rendre, on vous fournit une enveloppe pré-affranchie de retour, vous avez juste du coup à remettre le pocket wifi dans cette enveloppe et la déposer dans une boite au lettre ! Pratique non ?

 Et on trouve ça où ?

Tout se passe sur internet pour les commander, il existe plusieurs sites je ne vais pas tous les citer, une recherche google vous aidera plus que moi. Moi j’ai choisi Global Advanced Communications, il y a aussi des francophones qui propose se service comme l’agence de voyage Vivre le Japon (où j’ai acheté mon japan rail pass), mais ce ne sont pas les seuls !

A vous de voir quelle offre est le plus adaptée ! Bien entendue après mon voyage je vous ferais un petit retour d’expérience mais en tout cas je suis bien content d’avoir ce petit boitier qui je pense va m’aider régulièrement pour trouer mon chemin où organiser ma journée avec les horaires de train and co !