On parle souvent du Jr Pass sur internet, cette carte qui permet aux touristes de circuler librement sur tout le réseau de la société JR, mais on oublie parfois qu’avoir une carte suica (ou atures) en complément, voir même uniquement, peut vous faciliter votre voyage.

Pendant mon voyage j’ai activé mon JR Pass au bout d’une semaine, donc dès mon arrivée sur Tokyo je suis allé prendre une carte suica, ça a été mon premier contact avec la débrouille au Japon en allant à une borne me faire cette carte. Mais rassurez-vous c’est très simple à faire et à utiliser.

Déjà la carte suica c’est quoi ? 

C’est une carte que vous pouvez vous procurer à la sortie de votre avion, dans l’aéroport, via des bornes d’achat/recharge.

Cette carte vous permet principalement de payer vos trajets de transports en commun.

Il en existe des différentes comme les cartes Pasmo ou Icoca , car à la base chaque région japonaise avait sa propre carte. Mais maintenant ces cartes fonctionnent dans la plus part des transports du pays, ce qui est fort pratique pour payer son trajet de métro ou de bus, partout dans le japon. Donc à priori en tant que touristes choisir entre une carte Pasmo ou Suica ne changera pas grand chose pour vous.

Attention cependant elles ne fonctionnent pas partout, par exemple pendant mon voyage ma carte suica ne marchait pas avec les bus d’Hiroshima. Par contre elle fonctionnait très bien sur les réseaux ferrés pour aller d’Osaka à Kyoto (ce n’était pas la Jr Line que j’utilisais).

De ce que j’ai pu voir ma carte fonctionnait quasiment partout, c’est vraiment une carte indispensable.

dans Tokyo c'est le compagnon indispensable pour circuler

dans Tokyo c’est le compagnon indispensable pour circuler

Comment s’en procurer une ? 

Comme je vous le disais à votre sortie de l’avion, et ne vous inquiétez pas les bornes sont disponibles en anglais (pour cela il suffit de cliquer sur un bouton). De plus il y a souvent des hôtesses qui sont là pour vous aider .

Pour faire sa carte vous allez devoir la créditer avec du liquide, car oui au japon tout marche beaucoup avec le liquide, il est donc conseiller d’avoir des yens en arrivant pour gagner du temps.

Elle vous couera 2000 yens dont 500 de cautions, que vous pourrez récupérer en partie si vous rendez la carte. Cependant je ne conseille pas forcément de la rendre pour deux raisons :

  • ça vous fait un souvenir de votre voyage
  • elle est utilisable pendant 10 ans, donc si vous retournez faire un nouveau voyage au japon vous pourrez la créditer à nouveau

20150417_110430Pour ma part par exemple je l’ai gardé, elle est toujours dans mon portefeuille, et ça me fait un petit pincement au coeur quand je la vois forcément. Il reste même encore un peu plus de 2000 yens dessus, comme ça l’année prochaine, s’il y a du monde aux bornes à l’aéroport, je pourrais toujours la créditer plus tard et utiliser tout de même le métro/train tout de suite.

Et concrètement ça marche comment ?

Une fois chargée votre vie dans les transports japonais en sera totalement facilitée.

Au japon on paye son trajet par rapport à la distance effectuée. Vous ne payerais pas le même prix si vous faites 3 stations sur une ligne de métro, ou si vous allez du début jusqu’à la fin de celle-ci par exemple.

A savoir que la carte ne marche pas que pour les métros et bus, cela fonctionne aussi pour les trains, vous pouvez très bien payer votre trajet de train avec cette carte, encore une fois c’est pratique surtout quand il s’agit de devoir calculer le prix de son trajet.

On n’a plus besoin de s’en faire, à partir du moment où il y a de l’argent sur la carte, le prix est calculé et débité sur la carte automatiquement dès que vous passez un portique.

A chaque passage dans un portique, on vous indique le coût du trajet, mais aussi le montant restant sur votre carte. Vous pouvez recharger votre carte dans de nombreuses bornes dans les gares ou stations de métro.

Le célèbre quartier d'Akihabara

Le célèbre quartier d’Akihabara

Attention, parfois ce sont des bornes spécifiques, la première fois que j’ai voulu re-créditer ma carte, j’ai eu beaucoup de mal à trouver la bonne borne, les autres ne permettaient que d’acheter un ticket. Je n’ai pas trouvé les bornes super claires à ce niveau là.

Dernière petite chose, n’ayez craintes, si après un trajet vous n’aviez pas assez d’argent sur votre carte pour payer, il y a toujours des bornes avant de sortir qui permet de la recharger.

Une carte pour les transports mais pas seulement

Car oui cette carte sert aussi ailleurs, on peut payer avec par exemple dans les konbini (super marché japonais). J’ai réglé plusieurs fois mes courses dans les magasins 7eleven, c’est beaucoup plus pratique que de reconnaître les billets et mettre du temps à la caisse pour faire l’appoint.

On peut aussi s’en servir dans les nombreux distributeur de boisson qu’on trouve partout dans les rues. Dit comme ça c’est pas très vendeurs, mais vous le verrez quand vous serez sur place, vous allez utiliser ses distributeurs très souvent, on se fait vite à l’idée de pouvoir s’acheter une boisson fraîche ou chaude dès qu’on à une petite soif.

Certains restaurant même accepte la carte ! c’est pour dire elle remplacerait presque votre CB , qui elle n’est pas très bien vue au japon. Car oui au japon on paye rarement avec sa CB.

En conclusion :

On prends !

C’est indispensable si vous comptez prendre les transports. Avec vous éviterez de vous prendre la tête avec le calcul du prix du trajet, vous aurez juste besoin de la dégainer pour la faire passer sur le portique.

Autant vous faciliter les choses, vous êtes en vacances et ça ne vous coûte quasi rien (pour mémoire 500 yens c’est environ 4 euros)