Amagami ss : 6 filles 6 possibilités c'est pas compliqué la vie
Certaines histoires sont plutôt mignonnes le concept est pas mal fichu
les histoires sont plus ou moins inégales un peu trop cliché parfoisc'est un harem manga il faut donc aimer le genre
3.0Note finale
Avis des lecteurs 0 Avis

Bon je crois qu’avec Amagami j’ai passé un cap dans l’animé romantique, le prochain ça sera un truc avec de la baston, des répliques de la mort qui tue et des grosses épées bien ensanglantée, histoire que mon père ne s’emballe pas trop. En attendant mon coeur en chamallow c’est encore fait avoir et j’ai visionné les 2 saisons que comporte cette série, voilà mes impressions :

(attention mes reviews contiennent quelques spoils, ne pas lire si vous voulez découvrir la série par vous même, j’essaye de ne pas trop en dévoilé mais forcément je parle un peu de l’histoire)

Tout d’abord Amagami SS c’est un animé de 26 épisodes diffusés en 2010, à cela vous pouvez rajouter 13 nouveaux épisodes sortis cette année pour une deuxième saison. L’animé est tiré d’un jeu (ou un visual novel si vous préférez) dit de “drague”, genre peu développé chez nous mais qui fait fureur au japon.

Le petit groupe de prétendante au quasi grand complet avec la petite soeur en guest, comme vous pouvez le voir on fait le tour des clichés classiques de la jeune fille japonaise (enfin dans un manga ^^)

Le petit groupe de prétendante au quasi grand complet avec la petite soeur en guest, comme vous pouvez le voir on fait le tour des clichés classiques de la jeune fille japonaise (enfin dans un manga ^^)

Le pitch comme d’habitude pour une comédie romantique est assez simple. Junichi Tachibana est un lycéen un peu au bout du rouleau après s’être fait mettre un lapin il y a un an (ou deux j’ai un doute) le soir de noël. C’est vrai que c’était peut être pas la meilleure soirée pour se faire larguer on va pas le blâmer…

L’histoire commence donc un ou deux ans après et on découvre Junichi au lycée alors qu’il est en deuxième année, totalement déprimé et pensant que lui et les filles c’est fini (non papa ne t’enflamme pas).

Mais par chance celui-ci va réussir à se rapprocher de la fille la plus mignonne et populaire du lycée Haruka Morishima et en moins de 4 épisodes après quelques péripéties notre héros retrouve l’amour et parvient à la séduire  …

Et là on commence à avoir un gros doute qui submerge notre esprit… Bha oui on est donc au 4 ème épisode et l’histoire est fini… y a eu un problème avec les scénaristes ? plus de saké à la cantine ? ils se sont trompés sur la fiche de wikipedia sur le nombre des épisodes ? C’est donc avec de grosses engouasses qu’on entame le 5 ème épisode la main moite près à se demander vers quel délire ça va partir (pas des tentacules s’il vous plait !).

Bon en fait non, rien de très spécial finalement,  le principe de cet animé c’est que tous les quatre épisodes, Junichi fait un reboot dans le passé et sort avec une nouvelle fille de son lycée. Ne cherchez pas une histoire de voyage dans le temps ou autre, non c’est juste on recommande l’histoire pour voir toutes les possibilités d’avenir possibles, c’est comme si vous recommenciez le jeu en changeant de target au départ quoi. Et pour un gars déprimé on va dire qu’il devrait peut être pas trop en rajouter car il va sortir avec les 7 plus belles filles du lycée, je veux bien qu’on me pose un lapin lors du prochain Noêl si c’est pour finir comme ça !

La fille la plus populaire et mignonne du lycée sera la première a avoir son arc et fera la conclusion de la saison 2 surement l'une des histoires les plus intéressantes parmi les 6

La fille la plus populaire et mignonne du lycée sera la première a avoir son arc et fera la conclusion de la saison 2 surement l’une des histoires les plus intéressantes parmi les 6

Bref si le sujet m’a surpris au départ (bha oui après le 4eme épisodes je me demandais vraiment ce qu’ils allaient pouvoir faire pour la suite) j’ai trouvé le concept plutôt sympathique dans le fond. Mais Le problème c’est que les histoires sont assez inégales et qu’en plus 4 épisodes par histoires d’amour c’est bien mais il manque je trouve une continuité dans la globalité de la série. Tous les 4 épisodes on recommence et au bout d’un moment on trouve un peu le temps long.

Arrivé à la fin, on a fait toute les filles et là il reste 2 épisodes, encore une fois on se dit qu’on a loupé quelque chose ou qu’on est vraiment pas doué en math (ne pensons pas aux tentacules il n’y a pas de magical girl dans le lot enfin on espère). Mais non c’est juste deux épisodes bonus qui n’ont rien à voir et qui ont très peu d’intérêt au final, avec je vous le met dans le mile : une histoire d’amour !

Et histoire de se retorturer le cerveau arrive le principe de la saison 2 …. Alors ok mais pour quoi faire ? Je lis que c’est les même filles… heu la je comprends plus … Oui quand on m’a dit qu’il y avait une saison 2 je me suis dit bon bha on va avoir le droit à la même chose mais cette fois il va finir avec son meilleur ami, sa soeur, ou la boulangère qu’on avait jamais vu. Mais non rien de tout ça on reprends les mêmes et on continue.

Cette fois 2 épisodes par filles (oui une fois dans la poche forcément on fait moins d’effort pour la demoiselle c’est connu ^^) et on reprends pour chacune là où on s’était arrêté. Et là encore, les histoires d’amours sont plus ou moins inégales. Mais c’est assez sympathique finalement de continuer les histoires qu’on avait commencé ça donne un peu de consistance je trouve, enfin en tout cas ça a marché sur moi, et si une saison 3 débarque sur nos écrans je me laisserais surement tenté par regarder la suite.

Alors sur le fond c’est quand même très romantico gnangnan il faut bien l’avouer. Il faut aut aimer le genre (c’est mon cas donc pas de problème, mais je pense pas pouvoir le conseiller à mes amis (donc à vous), et là vous êtes en train de vous dire que j’aurais pu le dire dès le début ça vous aurez éviter de lire tout ça, et bien tu n’as pas tort l’ami !).

Voilà le genre de situation cocaces dont je vous parlais, on retrouve souvent le héros dans des situations un peu coquine, il ne faut pas oublier qu'à la base c'est tiré d'un jeux de drague

Voilà le genre de situation cocaces dont je vous parlais, on retrouve souvent le héros dans des situations un peu coquine, il ne faut pas oublier qu’à la base c’est tiré d’un jeux de drague

Autre particularité : c’est donc tiré d’un jeu de drague  et par conséquent orienté garçon. Vous voyez ou je veux en venir ? Allez si … cherchez un peu ? Non pas les tentacules mais pas loin… Petite culotte, boobs, fille nue … bha oui il y a toujours à l’esprit cette petite touche régulière de jeune ados pervers qui est bien présente, c’est pas porno non plus faut pas déconner, mais c’est le coté japonais qui aime bien montrer de la petite culotte, des filles qui poussent des petits cris, de la poitrine opulante qui rebondit etc. C’est pas super présent mais y en a assez pour le mentionner tout de même.

Concernant les histoires d’amours j’avoue avoir eu une petite préférences pour les 3 premières histoires non pas qu’elles soient sensationnelles mais j’aimais bien les personnages mis en valeur à ce moment là. Ainsi que pour la dernière pour son coté plus ‘poussé’ qui tranche un peu avec le gnangnan ambiant.

Un gros big up tout de même sur la seule histoire qui se finit pas bien dans la saison 1, avec comme morale : ‘tu es la meilleure amie et tu es grosse… tu devrais perdre du poids et je vais pas le manquer de te le rappeler toute les 5 minutes’ où comment traumatiser toute une génération de lycéenne japonaise en moins de 4 épisodes, j’ai envie de dire bravo !

Niveau musique, autant y a certains animés j’arrive pas à m’enlever les génériques de la tête, autant là j’ai vu le dernier épisode hier et je m’en  souviens d’aucun, donc pas besoin de s’attarder sur ce point là. Coté graphisme c’est correcte même si la redondance dans les décors est un peu trop présente à mon goût (bon vous me direz il revit sa vie 7 fois le bon mr on allait pas lui faire faire le tour du monde). Coté personnage par contre je dois avouer que j’ai bien aimé le chara design des 6 prétendantes que je trouve plutôt réussi, malgré les clichés.

Bon, je suis assez critique car il faut bien le dire cette série n’a rien d’extraordinaire et ne restera pas comme une bombe de la japanimation, cependant je l’ai tout de même appréciée, pour preuve j’ai enchaîné sur la saison 2. On s’attache assez vite à chacune des prétendantes avec dans le lot pour les présentés en vitesse :

  • la populaire et mignone déglingo
  • l’amie d’enfance gentille, pas futefute
  • l’amie de lycée grande gueule, garçon manquée et débrouillarde
  • la délégué de classe toujours souriante, lèche cul, la petite élève parfaite mais qui cache un coté sombre
  • la timide toute jeune avec des gros seins (c’est important un animé de ce genre sans boobs ne peut pas être de qualité voyons)
  • la fille froide et cynique
Malgré les clichés j'ai trouvé le chara design assez sympathique et j'ai bien accroché à chaque personnage

Malgré les clichés j’ai trouvé le chara design assez sympathique et j’ai bien accroché à chaque personnage

Bref y en a pour tous les goûts et le héros devra adapter son caractère ainsi que ses techniques de dragues suivant ses prétendantes.

Au final vous les aimerez toutes tout comme notre héro ainsi que les personnages secondaires qui sont les clichés habituelles pour ce genre de séries : le meilleur amis pervers loser lui aussi mais serviable quand il faut, la prof   trentenaire célibataire qui se trouve vieille, la petite soeur marrante qui embête son frêre mais qui l’adore. On a le droit à la totale si on cumule personnages secondaires plus le héros et ses prétendantes, on va dire qu’ils ont pas pris beaucoup de risques c’est le moins qu’on puisse dire.

Comme je vous le disais ce type d’animé est vraiment reservé au fan du genre qui aime en ingurgiter pleins, sinon il vaut mieux passez votre chemin.

Les + : ça fait son job correctement certaines histoires sont assez mignonnes, il y a des répliques et des situations sympathiques. Y en a pour tout les goûts, si vous préférez l’une à l’autre vous ne serez pas déçu par le choix du héros quoi qu’il arrive. Un petit plus pour le premier arc et le dernier qui font monter la note au dessus de la moyenne, on va dire qu’ils ont bien choisi le placement des arcs pour bien débuter et bien finir la série.

Les – :  Certaines histoires sont un peu pauvres (l’arc sur l’amie  d’enfance heureusement qu’il y a des personnages secondaires sinon mon dieu quel ennui). Les stéréotypes sont un peu trop marqué, et il manque quelque chose pour lier les histoires entre elles et que le tout deviennent vraiment marquant.

Je vous passe l’un des openings comme ça vous pourrez voir que c’est très orienté cliché.  Mais si ce genre de série vous plait ne vous arretez pas au générique (que je trouve vraiment trop gnangnan) la série est quand même bien plus agréable à regarder que ça :